Nethumanitaires

Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

Rejoignez 6 980 autres abonnés

Soutenir solidarités international

StopFamine visuel

Emploi Unicef

Restez infomé de nos thématiques archivés

Follow Nethumanitaires on WordPress.com

MOOC « Se former pour l’accompagnement à la scolarité

trophées solidaires

Soutenir l'UNHCR

Soutenir UNHCR

Soutenir le PAM

Soutenir le WFP

Soutenir l'UNICEF

Soutenir l'UNICEF

Soutenir la FAO

Soutenir la FAO

Soutenir l'ONUSIDA

Soutenir l'ONUSIDA

Soutenir l'OIM

Soutenir l'OIM

Financement participatif

Lste des sites de financement participatifs

Moboona

steakhouse

Emploi – France – solidarités international – DIRECTEUR GÉNÉRAL H/F


Emploi – France – solidarités international – DIRECTEUR GÉNÉRAL H/F

Consulter l’annonce ici

Adie – Libérons les énergies de la création d’entreprise pour tous !


ok_PARTAGE RS_840x440

Ils ont créé leur entreprise avec l’Adie
Découvrez l’histoire et les témoignages des entrepreneurs qui ont créé leur activité avec l’Adie. De Jean, plombier au chômage, à Eva en reconversion professionnelle, ils ont tous, un jour, décidé de sauter le pas et de créer leur propre emploi.

LIRE LA SUITE

Climat: l’ambivalence des décideurs


Auteur: Adama Guene

Source de discorde entre théoriciens du réchauffement et  ceux qui le prennent comme un « canular », le climat est au centre des débats sur l’environnement depuis des décennies .

La décision du président américain Donald Trump, en faveur du retrait de son pays de l’accord universel sur le climat communément appelé COP21, l’attise encore plus. Cette opposition entre climatosceptiques et adeptes du réchauffement, se retrouve  au niveau des décideurs , d’où l’ambivalence de décisions qui engage pourtant, l’avenir de la planète .

Kyoto, Copenhague, Cancun, Durban, Lima… les sommets se suivent et se ressemblent. Kyoto marque le début de cette discorde avec le refus américain de ratifier le protocole du même nom, sur la réduction des gaz à effet de serre.

Paris 2015 sonnait comme le sommet du consensus, où le pays de l’oncle Sam accepta de ratifier la COP 21 . L’annonce du locataire de la maison blanche le 1er juin 2017  – qui a battu campagne contre cet accord signé par l’administration Obama- , fait planer le flou , autour du climat.

flou

Pour le moment, le retrait américain n’a pas entrainé d’effet domino. La chine, première émettrice mondiale de gaz à effet de serre , reste toujours dans l’accord.

En 2010, les gouvernements avaient décidés de maintenir la hausse des températures dans le monde au dessous de deux (2) degrés centigrades.

Si rien n’est fait, ou si chacun continue à se comporter “comme si de rien n’était”, les émissions mondiales de gaz à effet de serre continueront d’augmenter pendant les prochaines décennies et la température de la planète pourrait enregistrer une hausse pouvant aller jusqu’à 6,4°C au cours de ce siècle.*

L’impact du réchauffement climatique , se fait déjà sentir avec l’augmentation du niveau de la mer, l’aridité des terres et la recrudescence des intempéries , il urge pour les décideurs de trouver une réponse face à ce fléau.

 

impact

*ONU: http://www.un.org/fr/climatechange/reduction.shtml

L’auteur: Adama Guene

De nationalité sénégalaise, Adama est diplômé en Sciences Politiques et Relations Internationales. Titulaire d’un Master en Études et Pratiques des Relations Internationales , il est passionné par la Compétition pour le pouvoir dEtat, relations internationales, maitrise de la violence religieuse, gestion des écosystèmes, littérature, arts figuratifs et polyphoniques au service de la paix, l’humanitaire mais aussi le football.

Facebook: https://m.facebook.com/adama.ada.5?refid=7
Twiter: https://twitter.com/Adama_Guene

 

 

Solidarités international – Crise alimentaire au Soudan du Sud : la crainte de la saison des pluies


StopFamine visuel

La crise alimentaire au Soudan du Sud en chiffres

6,1 millions de personnes ont besoin d’assistance.
1,9 million de déplacés.
5 millions de personnes ont besoin d’assistance alimentaire et parmi elles, 1,17 million sont en situation d’urgence alimentaire aggravée.
5,1 millions de personnes manquent d’eau potable, d’assainissement adéquat et d’hygiène.
50% des points d’eau endommagés ou détruits.
Une épidémie de choléra en juin 2016 a entraîné plus de 5 000 cas de choléra et plus de 100 décès.

Faire un don via SMS pour soutenir les programmes de solidarités international.

Le Club du Développement Durable de Côte d’Ivoire (CDD-CI) a organisé la 2e édition de la Journée Universitaire pour le Développement Durable (JUDD).


Dans le cadre de son programme d’Education au Développement Durable (EDD) et de  sensibilisation au changement climatique, le CDD-CI a organisé la 2e édition de la JUDD le 05 Mai 2017 à l’Université Félix Houphouët Boigny (UFHB) /Abidjan – Côte d’Ivoire son milieu principal de prédilection.

Pour cette année, le CDD-CI a bénéficié de l’accompagnement logistique de la présidence de l’UFHB et de l’accompagnement technique de la Direction de la Lutte contre le Changement Climatique (DLCC) du ministère de la salubrité, de l’environnement et du développement durable.

Cette journée a enregistré la présence d’une quarantaine d’étudiants de diverses facultés et de niveau d’étude différent. Ils ont participé au visionnage du film titré « Home » de Yann Arthur Bertrand puis ils ont été instruit sur le thème « le changement climatique en Côte d’Ivoire ».

La projection du film avait pour objectif de contribuer à l’éveil des consciences écologiques des participants. A cet effet, ce long métrage a présenté l’origine mystérieuse de la Terre, des espèces qui la compose et celle de l’humanité. Il présente également l’action de l’homme dans la modification morphologique de la planète et toute la problématique qui en découle. Il formule enfin des recommandations pour la protéger et lui assurer un avenir pour les générations actuelles et futures.

Le conférencier M. Frédéric ZAPKA Sous-Directeur des Politiques et Stratégies d’atténuation et d’adaptation à la DLCC, dans sa communication a fait une généralité sur les changements climatiques selon la perception du Groupe d’Expert intercontinental sur l’Evolution du Climat (GIEC). Il a également présenté les manifestions du changement climatique en Côte d’Ivoire qui se traduisent principalement par la sécheresse, les inondations et l’avancée de la mer. Lesquels changements sont dus essentiellement à l’action de l’homme à travers le développement industriel, la déforestation, les transports, les déchets ménagers et la production d’énergie.

Face aux effets des changements climatiques, les organisations internationales et nationales mènent des actions d’atténuation ou d’adaptation comme l’a signifié le conférencier. Dans ce cadre, plusieurs rencontres internationales se tiennent en vue de proposer des solutions à la problématique. La Côte d’Ivoire n’est pas en marge de ces rencontres et montre son engagement par la ratification de plusieurs accords, notamment celui de la Convention Cadre des Nations Unies sur le Changement Climatique (CCNUCC) et celui de Paris. Elle a également procédé à l’élaboration du document INDCs et de la feuille de route de la mise en œuvre de l’accord de Paris.

Ainsi pour favoriser l’adaptation de la Côte d’Ivoire aux effets des changements climatiques, la jeunesse estudiantine doit être sensibilisée et formée sur les notions de changement climatique. Aux programmes de formation des élèves et étudiants, il doit être intégré la problématique du changement climatique de sorte que les étudiants et élèves formés soient à mesure de sensibiliser les populations sur les pratiques contribuant à réduire et à adapter le pays aux effets du changement climatique.

La projection de film et la conférence étaient fondées sur une approche participative de sorte à créer un cadre d’échange entre les participants et les autorités ministérielles présentes. Aussi, cette approche visait à apporter des réponses aux incompréhensions des participants sur le changement climatique. Ils ont été satisfaits de l’organisation de la 2e édition de la JUDD et promettent de participer à la prochaine édition.

 

Eau-adour-garonne – Bordeaux fête la Garonne… en aventure !


La 10ème édition de « Bordeaux Fête le fleuve » se tient du 26 mai au 4 juin, avec pour thématique l’aventure, des petits secrets de l’estuaire aux grands paquebots, des bateaux de légende jusqu’au grand large et leurs héros.

Lire la suite

BFC-international.org – Offre de Service civique « Appui à des actions d’éducation à la citoyenneté et à la solidarité internationale » à Dijon


Les Clubs UNESCO et le collectif Solidarité Internationale 21 de Dijon recherchent un volontaire en service civique.

Le volontariat : missions
La mission du/de la volontaire vise principalement à appuyer les Clubs UNESCO et le collectif Solidarité Internationale 21 de Dijon, en lien avec les bénévoles des deux structures, à travers les activités suivantes :

Lire la suite

Emploi volontaires des nations unies

MDM France emploi

%d blogueurs aiment cette page :