Nethumanitaires

Accueil » Actualités et informations » L ’ingérence humanitaire ; limites et intérêt pour les populations en situation de détresse

L ’ingérence humanitaire ; limites et intérêt pour les populations en situation de détresse

Dans l’histoire de l’humanité, l’idée d’aller dans un pays pour y aider les populations en détresse est ancienne. Déjà en 1625, Hugo Grotius, annonçait dans son ouvrage titré De iure belli ac pacis qu’il était possible d’intervenir dans un Etat où un tyran commettait des actes ignobles à l’endroit des populations. Ainsi, à partir du XIXe Siècle, les actions humanitaires se sont multipliées à travers le monde par la création et l’intervention des ONG dont la Croix-Rouge et Médecin Sans Frontière restent des exemples précis. A l’origine, ces interventions visaient un seul objectif ; celui de venir en aide aux populations victimes de guerres civiles, persécutions, génocides ou catastrophes naturelles.

Cependant, cet objectif était par moment sous tendu par d’autres intentions officieuses qui guidaient désormais les interventions humanitaires. Ce fut le cas en Turquie au XIXe Siècle, quand les européens avaient évoqués officiellement « l’Intervention d’humanité » pour sauver les chrétiens vivants en Turquie mais de façon officieuse c’était pour déstabiliser le Sultan Turque Abdülhamid II.

Il arrive donc de se demander les raisons qui mettent à nue les limites de l’ingérence humanitaire.

Tout d’abord, il faut signifier que toute action d’ingérence est en contradiction aux objectifs fondamentaux de l’ONU qui prônent le respect de la souveraineté et le maintien de la paix. Aussi, pour certains auteurs, il est par moment délicat de distinguer les interventions humanitaires des interventions politiques. Ces derniers vont plus loin pour dire qu’il y a toujours un risque que l’humanitaire ne serve que de prétexte à une volonté d’impérialisme. En claire, ces interventions humanitaires sont suscitées par un intérêt économique.

Les philosophes occidentaux du siècle des lumières soutiennent que l’ingérence a donc toujours été une action dirigée depuis le Nord vers les pays du Sud. En réalité les États puissants ont peu de risque d’être la cible d’une action d’ingérence.

Cependant, loin de percevoir l’ingérence seulement que sous un angle négatif, il est impérieux de signifier que cette doctrine tire son origine de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme de 1948. Partant de là, il apparait clairement que l’ingérence reste un droit pour les populations traversant des moments de détresse.

La guerre du Biafra (1969-1970) a été l’occasion où est apparue l’idée de l’ingérence. En effet, cette guerre a entrainé une terrible famine, mais qui avait été ignoré par les autres Etats au nom de la neutralité et de la non-ingérence et faisant de nombreuses violations des droits de l’homme. Ce concept a connu un essor dès les années 1980. Pour ces défenseurs de l’ingérence humanitaire, certaines situations d’urgence peuvent justifier moralement un devoir d’ingérence dans les affaires d’un Etat, remettant ainsi en cause le principe de souveraineté des Etats. Dans ce contexte précis, c’est la morale ici qui est mise en avant au nom d’une morale de l’urgence et de la solidarité internationale.

Il apparait donc clairement que la question de l’ingérence reste problématique dans sa mise en application. Elle est tantôt perçue comme une forme d’impérialisme par certains mais pour d’autres elle demeure une nécessité pour les populations en situation de détresse ou des violations massives des droits des hommes. Elle a donc raison d’être soutenue au point où elle a des fondements juridiques.

Mais pour un meilleur fonctionnement il faut mettre en place des textes clairs qui définissent son fonctionnement en vue de lever l’équivoque entre les formes d’impérialismes et l’action humanitaire sous tendu par la solidarité internationale.

Anicet Durand OBOUE


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :