Nethumanitaires

Accueil » Articles publiés par nethumanitaires

Archives d’Auteur: nethumanitaires

République démocratique du congo : Campagne de vaccination contre la rougeole.


Le ministère congolais cible 67000 enfants à vaccinés au nord-est  ( Ituri) de la RDC. La région est ravagé par un conflit armé et une épidémie d’ébola ( la plus grande de l’histoire ).

La campagne de vaccination commencera dans quatre camps de déplacés de la ville de Bunia. 1981 cas de décès ont été enregistré officiellement cette année. Plus des deux tiers concernés sont des enfants de moins de 5 ans.

En 2018 65000 cas de rougeole ont été déclarés. Au 23 Juin 2019 115000 cas ont été enregistrés. Soit le double sur une année. Le nord-Est de la RDC est une des pires crises humanitaires. Qu’ils s’agissent de l’épidémie d’ébola, de la rougeole ou les conditions de vies des déplacés dans les camps de réfugiés.

400000 personnes sont déplacés dans la province de l’Itri, dont la grande majorité sont des enfants et femmes. Du à l’insécurité il est pratiquement difficile de leur porter assistance.

 

Emploi : Cameroun – Dienste in Übersee – Chirurgienne / Chirurgien pour l’Université Protestante d’Afrique Centrale


L’organisation partenaire

L’Université Protestante d’Afrique Centrale (UPAC) à Yaoundé est soutenue par 14 Églises protestantes en Afrique Occidentale et Centrale. L’enseignement et la recherche sont coordonnés en quatre facultés: Théologie et Sciences de la religion protestante, Sciences Sociales et Relations Internationales, Technologie de l’Information et de la Communication ainsi que les Soins de Santé.

Le projet

Le système de santé en Cameroun pâtit d’une carence de services de santé bien équipés et de personnel professionnel de la santé. Dans la faculté de Santé Publique de l’UPAC on a besoin de chargées et chargés de cours – surtout dans l’enseignement chirurgien – qui disposent de connaissances théoriques et pratiques. Avec le soutien d’un professionnel externe on a amélioré l’enseignement biomédical dans la faculté de Santé Publique depuis 2015 et en octobre 2017 on a mis en place un cursus de Master. Pour l’élargissement des qualifications du corps enseignant et du collectif d’étudiants l’UPAC cherche à nouveau une professionnelle ou un professionnel d’appui pour les trois années prochaines.

Les fonctions de la professionnelle / du professionnel d’appui

• Élaborer les curricula de la chirurgie et l’anatomie pour le cursus de Master dans les sciences biomédicales
• Donner des cours théoriques et pratiques
• Qualification des enseignants dans le cadre des cours d’anatomie, de chirurgie traumatologique et de médicine d’urgence
• Support des étudiants durant leurs stages dans les hôpitaux
• Conseil et support du laboratoire multidisciplinaire
• Support des apprenants en soins infirmiers et de la technique des laboratoires
• Fonction consultative lors de la mise en œuvre de la nouvelle faculté de médicine
• Interconnecter et encourager la coopération avec les hôpitaux partenaires de Yaoundé
• Support de l’infirmerie de chirurgie traumatologique et supervision des étudiants
• Promotion de l’échange avec le domaine médical de l’Université de Tübingen ainsi que l’Institut Allemand pour la Mission Médicale (DIFÄM)

La professionnelle ou le professionnel d’appui collabore étroitement avec les enseignants de la faculté de soins de santé.

Les qualifications de la professionnelle / du professionnel d’appui en chirurgie générale

• Doctorat en médicine, indispensable
• Expérience de plusieurs années dans l’enseignement et la pratique professionnelle
• De très bonnes connaissances du français
• Expérience à l’étranger souhaitable
• Grande sensibilité interculturelle
• Un haut degré de flexibilité et résilience
• Volonté de prendre part au contexte ecclésial
• Nationalité d’un membre de l’UE ou de la Suisse

Les prestations de Pain pour le Monde et Dienste in Übersee

Notre organisation Dienste in Übersee (Service Outre-Mer) est une filiale à 100% de l’Œuvre Protestante de Diakonie et Développement avec la marque Pain pour le Monde. Pain pour le Monde est une organisation d’aide des églises libres et églises protestantes régionales en Allemagne pour soutenir des projets de nos organisations partenaires dans les pays du Sud.

Dienste in Übersee est reconnue par la législation allemande pour envoyer des coopérants dans les pays d’Afrique, d’Asie et d’Amérique Latine.

Nous offrons un programme dans lequel les professionnelles/professionnels d’appui placés peuvent partager ses connaissances et compétences avec des gens dans un autre milieu culturel. La coopération solidaire, apprendre les unes des autres et l’échange interculturel se réalisent par:

• une préparation individuelle d’environ 3 mois
• un contrat pour trois ans offrant les prestations selon la loi allemande sur les coopérants pour le développement
• supervision / coaching durant la durée du contrat

Veuillez adresser votre dossier (Europass-CV + Lettre d’accompagnement)
indiquant le nom de fichier CMR1800196
jusqu’au 29.04.2019
à Judith Kähler
judith.kaehler@due.org

Dienste in Übersee gGmbH
Caroline-Michaelis-Str. 1
D-10115 Berlin

Dienste in Übersee gGmbH est une filiale à 100 % de l’Œuvre Protestante de Diakonie et Développement avec la marque Pain pour le Monde

Journée mondiale de l’eau 2019


70% de la surface de la terre est recouverte d’eau.

2.1 milliards de personnes n’ont pas d’eau chez eux.

800 femmes meurent par jour dû au complication qui surviennent pendant la grossesse ou l’accouchement. 700 millions de personnes pourraient être déplacés à cause du manque et pénuries d’eau. Une école sur quatre ne disposent pas d’eau. 700 enfants de moins de cinq ans meurent de diarrhées.

Journée mondiale de l’eau 2019. Agissez maintenant

 

Tout le monde doit pouvoir bénéficier des progrès accomplis en matière de développement durable.

Afin que personnes ne soit oublié nous devons nous concentrer sur les personnes n’ayant pas accès à l’eau, les marginalisés, les migrants fuyants leur pays. L’EAU TOUT LE MONDE DOIT Y AVOIR ACCES.

Agissez maintenant avant que cette ressource vitale pour nous ne disparaissent dû au changement climatique qui impacte notre planète.

 

http://www.un.org/fr/events/waterday/

 

Les 5 plus grands camps de réfugiés à travers le monde.


Voici les principaux camps de réfugiés dans le monde, selon les chiffres du HCR (Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés)

  1. Bidibidi en Ouganda (285.000 réfugiés)
  2. Dadaab au Kenya (240.000 réfugiés)
  3. Kakuma au Kenya (185.000 réfugiés)
  4. Nyarugusu en Tanzanie (140.000 réfugiés)
  5. Zaatari en Jordanie (80.000 réfugiés).

CRID – Bolloré toujours fou amoureux des poursuites-bâillons


image002

C’est une relation qui dure. Mardi 12 février se tiendra le 16ème procès opposant Vincent Bolloré à des journalistes en seulement deux ans. Le collectif On Ne Se Taira Pas, qui regroupe des médias, associations et syndicats, qui luttent contre les « poursuites-bâillons » et pour la liberté d’information, se prépare à une bien amère Saint-Valentin !

L’actualité judiciaire de cette semaine démontre une nouvelle fois que Vincent Bolloré aime l’information, à condition qu’elle ne soit pas critique envers ses activités, en particulier en Afrique.
Mardi 12 février doit se tenir le procès en appel du journaliste Tristan Waleckx et de la présidente de France Télévisions Delphine Ernotte, relaxés en première instance le 5 juin 2018 par le TGI de Nanterre, au sujet d’un reportage qui portait notamment sur les activités camerounaises de Bolloré

1
. Diffusé dans « Complément d’Enquête » en avril 2016, ce reportage avait permis à Tristan Waleckx de recevoir le Prix Albert Londres en 2017
2
. Malgré cette consécration, il est toujours poursuivi pour diffamation par Vincent Bolloré, ainsi qu’au tribunal de commerce où le groupe Bolloré lui réclame 50 millions d’euros pour « dénigrement » 3 et au tribunal de Douala pour les passages concernant les plantations camerounaises. Pour Bolloré définitivement, quand on aime, on ne compte pas [le nombre de procès] !

Cette semaine également, le jeudi 14 février, s’ouvre le procès de Benoît Collombat, attaqué pour un chapitre du livre « Informer n’est pas un délit » (Calmann-Levy, 2015), dans lequel le journaliste de Radio France reprend le récit du premier procès en diffamation que lui avait intenté Bolloré pour un reportage sur ses activités camerounaises diffusé dans l’émission « Interceptions » en mars 2009.

Un journaliste attaqué en diffamation par Bolloré, pour avoir raconté comment il avait été attaqué en diffamation par Bolloré… A ce stade d’imbroglio, ce n’est plus de l’amour, c’est de l’obsession.

Les 13 et 14 février, ce sont les ONG Sherpa et le ReAct, ainsi que le journal Mediapart qui sont visés par un procès en appel des sociétés Socfin et Socapalm, liées au Groupe Bolloré. Les plaignants avaient perdu en première instance suite à l’accusation de diffamation. Les articles incriminés reportaient la mobilisation des riverains des plantations de palmiers à huile et d’hévéas affectés par les conflits 1 fonciers et les abus du groupe Socfin, détenu à près de 39% par le groupe Bolloré, en Afrique et en Asie 4
.
Cette passion de l’homme d’affaire pour une information dénuée de critiques, déjà souligné l’année dernière dans une tribune collective de journalistes, médias et associations 5 , est toxique pour la liberté d’expression.

Le collectif On Ne Se Taira Pas appelle M.Bolloré à cesser sa relation fusionnelle avec les poursuites bâillons qui empoisonne la démocratie !

Contacts presse :
Camille Champeaux, coordinatrice du collectif On Ne Se Taira Pas : c.champeaux@crid.asso.fr – 01 44 72 89 74
Eloïse Maulet, ReAct : eloise.maulet@projet-react.org – 06 38 01 25 94
Membres du collectif On Ne Se Taira Pas : les Amis de la Terre France, le Collectif des Associations
Citoyennes (CAC), Coordination Eau Ile-de-France, CRID, FoodWatch, France Libertés, Greenpeace, Observatoire des Multinationales, ReAct, Ritimo, Sherpa, Survie, Union Syndicale Solidaires Signataire supplémentaire : Syndicat National des Journalistes (SNJ)

A cette occasion, le ReAct et le collectif français contre l’accaparement des terres, auquel appartiennent plusieurs organisations également membres du collectif On Ne Se Taira Pas, organisent le mercredi 13 février de 18h30 à 21h à la salle Jean Dame (17, rue Léopold Bellan, 75002, Paris) une soirée débat avec Emmanuel Elong, témoin à ce procès et représentant des « riverains des plantations Socfin/Bolloré » au Cameroun.
2 Lors d’un procès, l’avocat de Vincent Bolloré à d’ailleurs accusé Tristan Waleckx de « s’être auto -octroyé le prix Albert Londres pour avoir une protection », amenant le jury du Prix à publier un communiqué le 9 avril 2018, « Non, Monsieur Bolloré, Tristan Waleckx ne s’est pas « auto-octroyé le Prix Albert Londres ».
3 En première instance, le tribunal de commerce a débouté Bolloré le 12 juin 2018. Le procès en appel s’est tenu le 30 janvier dernier, la décision sera rendue le 27 mars 2019 (AFP,  » France 2 : Bolloré demande à revenir devant le tribunal de
commerce »)

Etudiants et développement – Assos étudiantes : en 2018 partez du bon PIEED !


Les candidatures pour la 9ème édition du PIEED sont ouvertes !

Comme chaque année, Etudiants et Développement et ses partenaires France Volontaires et Solidarité Laïque proposent cet appel à projets à destination des étudiantes et étudiants diffuseurs de solidarité internationale.

Jusqu’au 3 avril, toutes les associations étudiantes qui mobilisent en solidarité internationale peuvent envoyer leur candidature.

5 prix jusqu’à 5000 €
+ un accompagnement personnalisé à la clé !

Besoin d’infos, d’accompagnement ?
L’équipe d’Etudiants et Développement est là pour vous aider !

Tous les détails par ici.

 

L’ADIE donne rendez-vous aux créateurs d’entreprise et part à l’écoute des entrepreneurs.


adie_camp

Du 5 au 9 février, l’Adie et ses partenaires organisent, partout en France des événements d’information pour rendre l’entrepreneuriat accessible pour tous.
Dans un contexte de préparation de textes porteurs de transformations importantes pour l’avenir des entrepreneurs, l’Adie entend également plus que jamais les accompagner et prendre en compte leur parole.

Plus de la moitié des créateurs d’entreprise en France se lancent avec moins de 8 000 euros.

Et parmi les entrepreneurs financés par l’Adie, plus de 40% étaient au RSA avant de se lancer. Ces entrepreneurs, qui créent 1,3 emploi en moyenne, contribuent à dynamiser le tissu économique au sein des territoires.

Alors que les pouvoirs publics envisagent des réformes profondes quant au régime social, à l’assurance chômage et à l’accès à la formation des entrepreneurs, l’Adie recensera et répondra aux questions des porteurs de projets.
Ce faisant, l’association entend veiller à la prise en compte des problématiques spécifiques des créateurs d’entreprise qu’elle soutient au quotidien.

https://www.adie.org/

%d blogueurs aiment cette page :